Marianne Sourrieu et Camille Faucourt : “Déplier l’histoire coloniale à partir des collections muséales : les expériences du MAAOA et du MUCEM”

Le 7 juin, le projet Mars Imperium, Histoire et mémoires (post)coloniales XIX e-XXIe siècle organise son lancement officiel ! Marianne Sourrieu (MAAOA) et Camille Faucourt (Mucem) assureront la dernière intervention, à deux voix, intitulée “Déplier l’histoire coloniale à partir des collections muséales : les expériences du MAAOA et du MUCEM”


Quels rôles les musées ont-ils joué et jouent-il dans l’histoire impériale de Marseille ? Comment les réflexions actuelles autour des restitutions, des enjeux patrimoniaux et mémoriaux, souvent centrées sur la question des objets – matériels et immatériels, présents ou absents -, sont-elles appréhendées par les musées marseillais ? Marianne Sourrieu (MAAOA) et Camille Faucourt (Mucem) dialogueront autour de ces questions à partir de leurs recherches et expériences respectives.

Le musée et ses collections coloniales. De l’appropriation culturelle occidentale à la restitution au pays d’origine.
Marianne Sourrieu

La biographie d’objet est plus qu’une simple histoire de l’objet : elle permet de retracer son récit à partir des épisodes connus de son parcours.

De l’objet de curiosité au spécimen scientifique, de l’artefact culturel à l’oeuvre d’art, l’étude du passé culturel occidental d’un objet issu de sociétés non occidentales permet de comprendre les différents regards successifs portés sur cet objet.

Ce travail de recherche, lié à la question de l’origine et du contexte d’acquisition des oeuvres dans le musée, s’effectue en lien avec la question actuelle des restitutions du patrimoine. C’est grâce au récit biographique que les objets peuvent être identifiés au nom d’un peuple ou d’un état. Ce travail d’introspection patrimoniale permet d’envisager le processus du retour. Un nouveau défi pour les musées comme le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens regroupant certaines collections liées à l’histoire coloniale de la ville.

Le musée et l’histoire coloniale, ou le truchement des objets
Camille Faucourt

Depuis son ouverture en 2013, le Mucem s’est positionné comme un musée-forum, lieu de débat et de dialogue autour de l’histoire coloniale méditerranéenne. A travers une importante programmation (expositions, débats, rencontres scientifiques), c’est en particulier l’histoire des relations entre la France et l’Algérie qui a été rendue accessible au grand public. 2022, année du soixantenaire de l’indépendance algérienne, est ainsi marquée par l’ouverture de l’exposition “Abd el-Kader” et la sixième et dernière saison du cycle “Algérie-France, la voix des objets”, avec une ambition majeure : rapprocher, par le truchement d’un patrimoine commun, matériel et immatériel, les mémoires complexes, et souvent conflictuelles, de l’Algérie et de la France.


Marianne Sourrieu

Marianne Pourtal Sourrieu est Conservateur en Chef du Patrimoine, Directrice du Musée d’arts africains, océaniens, amérindiens (Marseille)

Historienne de l’Art, spécialisée dans les Arts premiers, elle a réalisé au sein du MAAOA de nombreuses expositions sur les arts de ces trois continents.

Camille Faucourt

Camille Faucourt est conservatrice du patrimoine, responsable du pôle Mobilités et métissages au Mucem. Elle focalise son activité scientifique sur l’étude et la patrimonialisation des circulations humaines et matérielles en Méditerranée, dans le contexte colonial et postcolonial. Depuis 2018, elle assure le co-commissariat du cycle d’exposition-conférences « Algérie-France. La voix des objets » et est la co-commissaire de l’exposition Abd el-Kader (Mucem, 6 avril-22 août 2022).



Citer ce billet
Delphine Cavallo (2022, 2 juin). Marianne Sourrieu et Camille Faucourt : “Déplier l’histoire coloniale à partir des collections muséales : les expériences du MAAOA et du MUCEM” Marseille impériale. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r8yv

Delphine Cavallo

Responsable de la diffusion et du traitement numérique de la recherche à TELEMMe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search